Un autre regard sur la vie

Serge Busi habite Montrond. à deux pas de champagnole. Avec le temps et

beaucoup de passion, il s'est spécialisé dans la recherche des lignes et des

noeuds de Hartmann.

 

Serge Busi 

 En quelques années, cet agent de l'0NF qui passait pour un farfelu  a su convaincre.

 Aujourd'hui on l'appelle de tout le Jura et même de bien plus loin!

D’abord un livre …

Le regard perçant sous des cheveux gris  le sourire aux lèvres bien engoncé dans ses éternels sabots, Serge Busi est tout le contraire de l'homme pincé.

Avec lui, tout est prétexte à rire, a se détendre. à découvrir aussi.

Sa vie, il l'a passée dans la foret. Quand il était gamin, et puis après, quand il a décidé d'en faire son métier. Depuis 32 ans, il sillonne les forets des environs de Champagnole. C'est là qu'il a découvert la Vie...

 

“La nature développe les sens. En forêt, on est pris par les odeurs, par les bruits, par les goûts. On sent la chaleur, on voit des formes et des couleurs. Je ne peux pas rester une journée sans passer une heure en forêt".

Mais dans les bois.  On s'interroge: pourquoi se sent-on mieux ici que la?

On réfléchit, on observe, on pense, on se met à l'unisson de tout ce qui vit autour de soi.

 

C'est là  le vrai début...

 

"Pour que l'on comprenne le sens de la vie, il faut des fondations. lmaginez ce que serait le feuillage d'un arbre s'il n'avait pas de racines.

 Aujourd'hui, quel est l'avenir d'un enfant qui ne sait pas d'où il vient, ce qu'est la terra, d'où vient le lait, comment on fait le pain? La nature éveille à tout"...

 Encore faut-il un déclic.

Rassurez-vous, il vient toujours lorsque le moment s'y prête. Pour Serge Busi, c'était en 1981. Il achète un livre qui parlait des lignes découvertes par le docteur Hartmann .

 Puis le temps passe… jusqu'en 1986 où, dans la salle d'attente d'un homéopathe, il lit une revue qui parle de stages de géobiologie d'une semaine dans le secteur de La Rochelle. Un prix raisonnable: il part et la, il apprend à se servir du lobe de Hartmann cette espèce d'objet bizarre qui détecte les lignes.

Il utilise aussi les baguettes. il enregistre tout même si certaines affirmations ne semblent pas résister à l'expérience. C'est le début d'une belle histoire…

 

Trouver les lignes à distance

 

Dès son retour, il entame des recherches personnelles: "il faut être simple. En fait, on n'a pas besoin d'outils. Ce sont des béquilles " il remarque qu'en forêt, instinctivement il s'assoit au centre d'un carré de Hartmann et jamais  sur ses bords. Ca l'intrigue: pourquoi? Rapidement, il laisse lobe et baguettes et essaie avec les mains... Et il sent les lignes sous forme de chaleur ou de picotements.

Et puis, il s'aperçoit qu'il  les visualise. Là où passent les lignes, il voit moins bien, presque flou. Il vérifie. Confirme à chaque tentative. Au fil du temps, il va encore plus loin et parvient maintenant à trouver les lignes a distance.

Sa méthode toute empirique Il l’applique dans environnement proche sa maison, son verger, puis dans les logements des amis.

 

Peu à peu on lui demande d'intervenir dans des étables, des champs, des maisons... "Tout ça est essentiel et devrait s'apprendre dès l'école primaire.

 

Il s'agit d’améliorer sa vie en changeant de position dans les endroits où l'on reste longtemps.

En modifiant ses habitudes de place, on solutionne des maladies chroniques en quelques jours".

 

Avoir beaucoup d'humilité

 

En une dizaine d'années, Serge Busi a travaillé sur près de 500 maisons, des milliers d'arbres, des centaines d’étables... "C'est dingue, les gens investissent des fortunes dans des maisons et ils se bourrent là-dedans comme un pied dans une chaussure. On devrait faire l'inverse, chercher les bons endroits et puis placer ses meubles en conséquence et puis sortir dehors et planter les arbres aux bons endroits Vous vous rendez compte que l'on peut aller sur la lune laisser mourir demain la moitié de la planète et qu'on n'est même pas capable de planter un arbre au bon endroit.

 

« Dans notre vie, il nous faut beaucoup d’humilité »

 Les enfants sont d’instinct très sensibles aux nœuds de Hartmann et savent les  trouver très rapidement.Malheureusement, aucun Enseignant a fait appel à Serge Busi

Pourtant, l'information finit par circuler.

 

Chaque fois qu'on lui demande d'intervenir, il le fait. il donne des conférences et organise des sorties en forêt ou il explique le mécanisme des noeuds. La géobiologie est devenue une science et elle n'a pas fini de livrer ses secrets.

L'intérêt des lignes de Hartmann. c'est que n'importe qui -sans exception- seul apprendre a les trouver, comme n'importe qui peut trouver des sources souterraines. C'est un don offert à tous.

"il suffit d'être naïf. de penser à ce que l'on cherche et enlever toutes les pressions qui nous pèsent dessus, Et il faut faire tout cela avec un a-priori d'honnêteté. Le reste suit". Serge Busi a coutume de

dire que tout le monde possède en lui un potentiel de bonheur et que l'univers est un immense  magnétophone ou tout acte est enregistré avec ses vibrations, D'où l'intérêt pour chacun de penser positivement...

 

Mais qu'on se rassure, ce monsieur n'a rien d'un gourou ou d'un maître à penser et sa réticence à l'argent est viscérale.

 

Comprendre les effes des champs électrique sur notre santé ...

×