Redécouvrir son environnement

Redécouvrir son environnement avec le radiesthésiste Busi Serge

 

Venu tout spécialement de son Jura natal, le radiesthésiste Serge Busi a animé samedi soir une conférence sur la géobiologie à la salle communale de Reppe. Une soirée passionnante qui a réuni un nombreux public amateur de découverte.

 

Cette soirée initiée par l'association d’éducation populaire de Reppe aura permis de connaître un homme hors du commun, volontiers loin des sentiers battus mais qui au bout du compte, présente un discours qui ne laisse personne indifférent. Très attentif, le public a eu de longues heures pour découvrir les connais sances de Serge Busi, apprécier ses affirmations pour les uns, garder un regard plus sceptique pour d'autres, et pour beaucoup repartir avec un grand nombre d’interrogations.

 

Le réseau Hartmann

 

Depuis de longues années, Serge Busi travaille sur l'électromagnétisme. ll étudie tout spécialement les éléments du sol, les lignes telluriques, les cours d’eau souterrains tout ce qui peut avoir une influence sur les êtres vivants, les hommes bien sûr mais encore les animaux ou les plantes.

 

La situation d'une maison peut être analysée, et il n'est pas exceptionnel d'étudier un terrain avant d'y construire. Fervent partisan des phénomènes vibratoires, Serge Busi s'active à améliorer le cadre de vie au travers d'interventions simples. Que ce soit pour des particuliers, des agriculteurs où des associations, il sillonne la France entière.

 

Serge Busi défend avec ardeur les thèses des Dr Hartmann et Curry qui dès les années cinquante ont signalé la présence de différents réseaux électromagnétiques. Pour exemple, le réseau Hartmann se présente sous la forme d'un quadrillage régulier, parfaitement invisible mais présent partout. Ainsi, un croisement de lignes est de nature à modifier ce comportement de l'individu ou à influencer ses réactions physiques. En clair,il ne sera pas bon de disposer son lit sur une ligne Hartmann et encore moins à un croise ment de lignes. Toute l'astuce consiste à savoir déceler l’emplacement de ces lignes espacées en principe de deux mètres.

 

« Souhaitant démystifier les outils», Serge Busi va alors entreprendre d'expliquer au public, le minimum de « petits trucs» à utiliser, l’inévitable pendule, la baguette du sourcier, le fil de fer laiton où pour faire plus simple, l'approche toute simple de la main. Celle-ci manifeste une impression de chaleur dès qu'une ligne Hartmann se présente, phénomène vérifié en public samedi soir.

 

 

Redecouvrir son environnement photo

Comprendre les effes des champs électrique sur notre santé ...